Editorial

L’acquisition d’un bien immobilier ne relève  plus, aujourd’hui, du seul besoin de se loger. La transformation de la société, la plus grande mobilité géographique des foyers, l’allongement de la vie ont transformé ce qui n’était, autrefois, qu’un choix de logement. Aujourd’hui, l’achat immobilier s’est transformé en investissement  immobilier, par le désir et les objectifs des acquéreurs. Défiscalisation, revenus complémentaires, diminution d’impôts, complément retraite sont autant d’atouts qui caractérisent l’investissement locatif.
Avant de se lancer dans une course effrénée à l’économie d’impôt, il faut savoir faire un bilan de sa situation, définir ses objectifs et voir sur le long terme.
Le différentes lois (Robien, Demessine, Statut de loueur de meublé) ont chacune leurs attrait et particularité qui permettent à tous de réaliser son projet.

Quelques conseils :

Définir son projet :
Ce qui pourrait apparaître l’étape la plus simple se révèle parfois plus complexe. En effet, qui ne souhaite pas réduire son imposition, tout en défiscalisant ses revenus locatifs et préparer sa retraite ?
Nous vous aiderons à définir vos priorités.

Situation financière :
Dans la majeure partie des situations, l’apport personnel n’est pas conseillé afin d’optimiser la réduction d’impôt. En revanche, vous devez déterminer quelle somme vous êtes à même de consacrer, mensuellement,  à l’acquisition en tenant compte de la perception des loyers. C’est l’effort d’épargne


Précautions :
N’oubliez pas que l’investissement ne doit pas être un placement spéculatif mais un placement sur le long terme. L’emplacement, la qualité du promoteur et, éventuellement du gestionnaire sont importants.


Pour vous aider à me définir votre projet, découvrez notre synthèse des lois et notre guide de l’investisseur.